Littérature française·Thibault Bérard

Il est juste que les forts soient frappés

Il est juste que les forts soient frappés

Thibault Bérard

Editions de L’Observatoire

4ème de couv’ :

Lorsque Sarah rencontre Théo, c’est un choc amoureux. Elle, l’écorchée vive, la punkette qui ne s’autorisait ni le romantisme ni la légèreté, se plaisant à prédire que la Faucheuse la rappellerait avant ses 40 ans, va se laisser convaincre de son droit au bonheur par ce fou de Capra et de Fellini.

Dans le tintamarre joyeux de leur jeunesse, de leurs amis et de leurs passions naît Simon. Puis, Sarah tombe enceinte d’une petite fille. Mais très vite, comme si leur bonheur avait provoqué la colère de l’univers, à l’euphorie de cette grossesse se substituent la peur et l’incertitude tandis que les médecins détectent à Sarah un cancer qui progresse à une vitesse alarmante. Chaque minute compte pour la sauver.

Le couple se lance alors à corps perdu dans un long combat, refusant de sombrer dans le désespoir.

Un récit d’une légèreté et d’une grâce bouleversantes, entre rire et larmes, dont on ressort empreint de gratitude devant la puissance redoutable du bonheur.

Mon avis :

📖 📖 📖 📖 📖 / 5

Sarah et Théo vivent le grand amour. Ils sont heureux, parents du petit Simon et attendent leur deuxième enfant. Tout va pour le mieux pour eux, sauf que la seconde grossesse ne se passe pas aussi bien que la première.

Dès les premières pages Sarah, qui est aussi la narratrice du roman, raconte ce qu’il lui arrive. Le récit est structuré en trois parties : « Avant », « Dans le dur » et « Les moments doux ». Dès le début du livre nous sommes transportés dans son univers, nous suivons les évolutions de sa maladie et dans sa vie. Je n’ose pas trop raconter certains détails car toute la magie du roman est dans cette narration.

Thibault Bérard nous offre un roman magnifique sur la mort et la maladie et l’approche que nous nous en faisons. Malgré la gravité du sujet, nous avons affaire à un texte au ton décalé et très vivant. A partir du moment où j’ai commencé la lecture je n’ai pas pu m’arrêter.

Un premier roman très fort, bouleversant et très abouti. Un auteur prometteur à suivre…

Bonne lecture !!!

Un commentaire sur “Il est juste que les forts soient frappés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s