Heather Morris·Littérature Néo-zélandaise

Le tatoueur d’Auschwitz

Le Tatoueur d’Auschwitz

Heather Morris

Editions J’ai Lu

4ème de couv’ :

« On va survivre et on vivra dans un endroit où on sera libres de s’embrasser quand on veut… »

Sous un ciel de plomb, des prisonniers défilent à l’entrée du camp d’Auschwitz. Bientôt, ils ne seront plus que des numéros tatoués sur le bras. C’est Lale, un déporté, qui est chargé de cette sinistre tâche. Il travaille le regard rivé au sol pour éviter de voir la douleur dans les yeux de ceux qu’il marque à jamais.

Un jour, pourtant, il lève les yeux sur Gita et la jeune femme devient sa lumière dans ce monde d’une noirceur infinie. Ils savent d’emblée qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Mais dans cette prison où l’on se bat pour un morceau de pain et pour sauver sa vie, il n’y a pas de place pour l’amour.

Ils doivent se contenter de minuscules moments de joie, qui leur font oublier le cauchemar du quotidien. Mais Lale a fait une promesse : un jour, ils seront libres, deux jeunes gens heureux de vivre ensemble. Deux personnes plus fortes que l’horreur du monde.

L’histoire vraie d’un couple amoureux au coeur de l’enfer.

Mon avis :

📖 📖 📖 📖 📖 / 5

1942, Lale, slovaque et juif, fait parti d’une vague de déportation volontaire orchestrée par son pays. Les autorités avaient demandé à chaque famille juive d’envoyer un enfant de plus de 18 ans travailler en Allemagne. Il voit dans ce voyage un moyen de sauver sa famille. Il va vite déchanter lorsqu’il se trouve parqué comme un animal dans un wagon à bestiaux. Arrivé à destination, Lale ouvre les yeux sur un camp pas ordinaire : Auschwitz.

Lale se démarque rapidement par sa connaissance des langues étrangères, et, pour survivre, devient rapidement le Tatoueur. Il tatoue sur le bras des arrivants les fameux numéros destinés à les répertorier. Mais des problèmes de conscience s’imposent à lui : travailler pour les nazis n’est-ce pas une forme de collaboration ? Néanmoins a-t-il le choix ?

Un jour, lors d’une séance de tatouage, il rencontre Gita et en tombe immédiatement amoureux. Il n’a plus qu’une seule idée en tête, la revoir. L’espoir renaît alors en lui lorsque Gita lui donne son amour en retour. Lale sait qu’un jour ils vont sortir de cet Enfer pour vivre leur amour, un jour…

Comment arrive-t-on à tomber amoureux au milieu de l’Enfer ? Comment peut-on avoir encore l’espoir d’un avenir heureux dans un lieu où les pires atrocités de l’Histoire sont commises ?

Ce témoignage romancé nous donne une leçon de vie. L’écriture est simple et percutante. Heather Morris retranscrit avec efficacité l’horreur subie dans ces camps. Un sujet très dur mais nécessaire pour se souvenir de la barbarie du régime nazi.

Un roman fort, émouvant, triste mais avec toujours une note d’espoir.

Bonne lecture !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s