Sans passer par la case départ

Sans passer par la case départ

Camilla Läckberg

Actes Sud

4ème de couv’ :

Skurusundet, détroit huppé dans l’archipel de Stockholm, réveillon de la Saint-Sylvestre. Quatre jeunes sont réunis pour fêter la nouvelle année. Pour braver l’ennui, ils décident de jouer au Monopoly. Mais ils ne sont plus des enfants : il faut pimenter les règles et les enjeux. La partie d’action ou vérité dans laquelle ils se lancent les entraîne vers des révélations de plus en plus fracassantes et des mises en situation de plus en plus dangereuses, jusqu’au point de non-retour…

Mon avis :

📖 📖 📖 / 5

Liv, Martina, Anton et Max, 4 jeunes amis, passent le réveillon de la Saint-Sylvestre ensemble pendant que leurs parents respectifs passent la soirée ensemble dans la maison d’à côté.

Les 4 jeunes décident de faire une partie de Monopoly « améliorée » en « action ou vérité ». Au fil de la soirée (et du livre) on découvre les blessures, les souffrances de ces jeunes, leurs aspirations pour l’avenir et leurs préoccupations.

Tout au long du livre on ressent une certaine atmosphère tendue, une certaine pression qui va finir par « exploser » à la fin et provoquer l’irréparable.

J’ai trouvé ce roman un peu court, j’aurai aimé plus de détails sur ce qu’il se passe après l’événement final. Un livre haletant car on attend de voir jusqu’où ces jeunes vont aller.

Cela reste un bon roman noir.

Bonne lecture !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s