Le rouge vif de la rhubarbe

Le rouge vif de la rhubarbe

Auður Ava Ólafsdóttir 

Zulma

Résumé :

Souvent aux beaux jours, Ágústína grimpe sur les hauteurs du village pour s’allonger dans le carré de rhubarbe sauvage, à méditer sur Dieu, la beauté des nombres, le chaos du monde et ses jambes de coton. C’est là, dit-on, qu’elle fut conçue, avant d’être confiée aux bons soins de la chère Nína, experte en confiture de rhubarbe, boudin de mouton et autres délices.
Singulière, arrogante et tendre, Ágústína ignore avec une dignité de chat les contingences de la vie, collectionne les lettres de sa mère partie aux antipodes à la poursuite des oiseaux migrateurs, chante en solo dans un groupe de rock et se découvre ange ou sirène sous le regard amoureux de Salómon. Mais Ágústína fomente elle aussi un grand voyage : l’ascension de la « Montagne », huit cent quarante-quatre mètres dont elle compte bien venir à bout, armée de ses béquilles, pour enfin contempler le monde, vu d’en haut…

Mon avis :

📖 📖 📖 📖 / 5

Ágústína a un rêve, faire l’ascension de la « Montagne », huit cent quarante-quatre mètres pour contempler le monde vu du sommet malgré ses béquilles et ses jambes de coton.

Un roman très tendre sur le rêve d’une jeune fille et la possibilité de le réaliser.

L’auteure nous raconte les aléas de la vie quotidienne pour Ágústína avec une petite touche d’humour et beaucoup de tendresse. Nous sommes touchés par Ágústína, Nína, Vermundur et Salómon.

Auður Ava Ólafsdóttir sait magnifier la vie ordinaire de ses personnages.

Bonne lecture !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s