Beyrouth 2020 Journal d’un effondrement

Beyrouth 2020 Journal d’un effondrement

Charif Majdalani

Actes Sud

4ème de couv’ :

Au début de l’été 2020, dans un Liban ruiné par la crise économique et l’inflation, dans un Beyrouth épuisé qui se soulève pour une vraie démocratie alors que le monde est pétrifié par le coronavirus, Charif Majdalani entame la rédaction d’un journal. Il entend témoigner de cette période terrible et déroutante, la confronter à son expérience, à ses réflexions et à ses émotions – peut-être aussi espère-t-il la supporter grâce à l’écriture.

Cette chronique de l’étouffement et de l’effondrement, non dénuée d’une paradoxale légèreté, se trouve percutée le 4 août par l’explosion dans le port de la ville de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium. Devenu témoignage du cataclysme, ce récit très sensible aux détails du quotidien dresse le portrait d’une cité stupéfiée par la violence de sa propre histoire, dont les habitants chancellent puis se redressent, jouets d’un destin aussi hasardeux que cruel.

Mon avis :

📖 📖 📖 📖 📖 / 5

Charif Majdalani, auteur de renommée internationale, fait le point sur son pays en 2020.

Il retrace les évènements et les éléments qui ont provoqués la catastrophe du 4 août 2020. Comment cette cargaison de nitrate d’ammonium a pu rester autant de temps dans le port de Beyrouth. Cette marchandise a été débarquée en mars 2014 suite à une avarie sur le paquebot qui la transportait pour le Mozambique.

2020 est une année noire pour le Liban, entre la corruption, l’inflation et la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Un essai très instructif et poignant sur une société où la corruption règne en maître.

Bonne lecture !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s