Nous vivions dans un pays d’été

Nous vivions dans un pays d’été

Lydia Millet

Les escales

Descriptif :

Une grande maison de vacances au bord d’un lac. Cet été-là, cette maison est le domaine de douze adolescents à la maturité étonnante et de leurs parents qui passent leurs journées dans une torpeur où se mêlent alcool, drogue et sexe.
Lorsqu’une tempête s’abat sur la région et que le pays plonge dans le chaos, les enfants – dont Eve, la narratrice – décident de prendre les choses en main. Ils quittent la maison, emmenant les
plus jeunes et laissant derrière eux ces parents apathiques qu’ils méprisent et dont l’inaction les exaspère autant qu’elle les effraie.

Mon avis :

📖 📖 📖 / 5

Un roman sur le passage à l’âge adulte et sur l’immaturité de certains adultes.

Un début de roman un peu difficile à appréhender du fait de ses nombreux personnages et des nombreuses informations à retenir. Comme par exemple le jeu que les adolescents instaurent entre eux et leur mise en retrait par rapport aux parents. Des parents immatures et complètement inactifs pour les décisions importantes.

Tout au long de l’histoire il y a beaucoup rebondissements, peut-être trop ? , mais l’intrigue reste haletante.

Un roman captivant et original sur le climat, la crise écologique et la responsabilité des adultes.

Bonne lecture !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s